Financer l’achat de votre maison en Espagne

Hypothèque rechargeable (Equity release)

Si vous possédez déjà une propriété et que cette dernière est grevée d’une hypothèque, il devrait être possible de débloquer des fonds en hypothéquant cette propriété. C’est un moyen peu coûteux de financement car, si la propriété ne se situe pas en Espagne, vous éviterez ainsi les coûts d’ouverture d’un prêt espagnol.

Prêt hypothécaire

Calculatrice hypothécaire

Veuillez noter que les résultats des calculs sont approximatifs et fournis à titre informatif seulement.

Si vous ne voulez pas d’une hypothèque rechargeable, il est également possible de financer l’achat de votre propriété en Espagne en obtenant un prêt hypothécaire auprès d’une banque locale espagnole. Nous bénéficions de contacts privilégiés avec des banques locales compétitives et nous pouvons vous aider à obtenir un prêt espagnol. De nombreux clients se tournent vers l’agence locale de La Caixa. D’autres utilisent Solbank. Ces deux banques disposent d’employés polyglottes et ont l’habitude de travailler avec des clients non-résidents. Dans la plupart des cas, La Caixa est à même de vous donner une approbation préliminaire rapide sur l’opération sans passer par une évaluation et ils peuvent même vous fournir cette réponse via e-mail. Dans ce cas, l’approbation définitive dépendra des résultats de l’évaluation. De nombreux clients envoient l’information nécessaire directement à la banque via e-mail et ne se rende à la banque qu’au moment de la signature de l’acte authentique. Tout a été préparé et approuvé au préalable via courriel.

En Espagne, les relations avec les agents bancaires sont assez agréables. En effet, leur approche est personnalisée et vous pouvez directement contacter les agents locaux via e-mail ou par téléphone. Vous n’aurez pas à répondre à un message automatique. Vous traitez directement avec des personnes et non avec des machines !

En règle générale, les banques espagnoles concèdents des prêts aux non-résidents pour une durée allant jusqu’à 30 ans. Cependant, cette durée dépendra de votre âge (ou de la moyenne d’âge de toutes les personnes qui souscrivent le prêt) car la plupart des banques souhaitent que le prêt soit remboursé avant que l’emprunteur ne souffle sa 65ème bougie. Il y a bien sûr des exceptions à cette limite d’âge, mais tout dépendra de votre situation personnelle.

Après la crise économique de 2008, les banques sont plus réticentes mais concèdent encore des prêts. Si vos revenus vous le permettent et vous pouvez prouver pouvoir sans problème verser les remboursements (du capital et des intérêts), il vous sera alors possible d’obtenir un prêt. Les banques s’assurent que les paiements du prêt ne représentent pas plus de 30 à 35 % de votre revenu disponible net. Chose intéressante : les banques ne prennent en compte que les taux d’intérêt actuels, qui se situent à des niveaux historiquement bas. Les augmentations futures ne sont pas prises en considération. En règle générale, il est possible de bénéficier d’une période de prêt in fine (remboursement des intérêts uniquement) de maximum deux ans que vous pouvez utiliser pendant la durée de votre prêt.

La plupart des prêts espagnols se basent sur un taux d’intérêt variable, et non fixe. Les prêts dépendent normalement de l'indice Euribor, qui est en général plus avantageux que l’indice de référence de prêts hypothécaires (IRPH) qu’offrent certaines caisses d’épargne. Même si le différentiel que la banque offre au niveau de l’indice Euribor est plus élevé que celui offert pour l’IRPH, l’Euribor constitue normalement un meilleur choix. Vous pouvez consulter les niveaux historiques des deux indices pour prendre une décision.

Le montant maximum d’un prêt concédé à un non-résident pour une résidence secondaire s’élève normalement à 60 % du prix le plus bas, que ce soit le prix déclaré pour la vente ou l’évaluation de la banque. Si vous êtes non-résident, mais que la maison que vous hypothéquez sera votre résidence principale ou le deviendra rapidement, la plupart des banques pourraient alors vous concéder 70 % du prix le plus bas, que ce soit le prix déclaré pour la vente ou l’évaluation de la banque. Si vous êtesrésident en Espagne et que la propriété sera votre résidence principale, vous pouvez emprunter jusqu'à 80%. Une des premières questions à poser à une banque est de savoir quel sera le montant maximum qu’elle vous prêtera. Certaines banques vous donneront un pourcentage assez élevé, mais leurs évaluations de la propriété sont basses. Le pourcentage réel du prêt est donc identique à celui d’autres banques qui vous auront présenté des pourcentages plus bas, mais qui réaliseront des évaluations plus réalistes.

Pour les non-résidents, les banques s’intéressent à vos revenus plutôt qu’à vos dépenses totales et aux biens que vous possédez en dehors du territoire espagnol. Les banques espagnoles n’ont pas tendance à prendre en considération d’éventuels revenus locatifs futurs que pourrait vous rapporter la propriété que vous voulez acheter.

Voici les informations que vous devrez fournir à la banque :

  1. Copie de votre passeport
  2. Votre numéro espagnol NIE (ce numéro n’est pas obligatoire pour initier une demande)
  3. Votre déclaration de revenus des deux dernières années
  4. Votre trois dernières feuilles de salaire
  5. Vos relevés de compte des six derniers mois pour TOUS vos comptes bancaires, incluant comptes de retraite, fonds de pension, comptes d’épargne, comptes d’investissement et dépôts à terme
  6. Si vous êtes propriétaire d’un autre bien en Espagne, une version actualisée de la “nota simple”/acte authentique pour chaque propriété